Comment se remettre d’une rupture ?

J’ai le coeur brisé.

C’est ce que j’ai dit un jour à mon grand-père qui me demandait pourquoi j’étais si mal. Je me souviendrai toujours de sa réponse:

Si je survis avec 30% de mon coeur, tu peux survivre avec 50%.

Oui mon grand-père était un survivant. Selon les médecins, seulement 30% de son coeur fonctionnait encore à cause de son diabète. On lui avait donné 5 ans à vivre, mais en réalité il a survécu bien plus longtemps. C’était un dur à cuire mon grand-père.

J’ai compris ce qu’il voulait me dire. Mon cœur était peut-être brisé, mais ce n’était pas la fin. Aussi intense qu’était ma douleur, je pouvais m’en sortir. Je pouvais survivre. Je pouvais vivre.

Et à la différence de mon grand-père, mon cœur était seulement brisé, et non détruit. Mon cœur fonctionnait toujours. Il fallait seulement du temps et des efforts pour l’aider à guérir.

Si vous vivez vous aussi une séparation, sachez que vous n’êtes pas seul(e), que tout n’est pas fini, que vous pouvez vous reconstruire.

Voici 3 clés qui vous aideront, et qu’à l’époque j’aurais vraiment aimé connaître.

1 – Acceptez votre peine !

Quand on vit une séparation, la peine est parfois si intense, que l’on peut avoir l’impression que notre monde s’écroule. Que nous ne pourrons plus jamais aimer. On se sent submergé par nombre d’émotions et de sentiments puissants: la tristesse, la déception, la trahison, le rejet, la colère, l’amertume, la peur…

Ne luttez pas contre ces émotions! A ce stade, il est très important d’accepter et d’identifier ses émotions, aussi puissantes soient-elles. Le fait de les accueillir en vous et de les reconnaître, va largement aider à les atténuer avec le temps, même si c’est douloureux sur le moment. L’émotion est un message de votre corps, de votre âme. Si vous avez compris ce message, il pourra s’effacer plus facilement. Si vous n’en tenez pas compte, ce sera beaucoup plus dur et c’est une émotion qui restera enfouie en vous.

Exprimez donc vos émotions, mettez des mots dessus, que ce soit en écrivant par exemple ou en vous confiant à un ami. Laissez aller vos larmes, vos mots, votre désarroi, ne les retenez pas.

Identifiez par exemple quelles sont vos peurs : la peur de rester seule ? La peur de ne pas pouvoir aimer de nouveau ? La peur de ne pas trouver l’homme de votre vie ?

Prendre conscience de ses émotions aide en effet à vivre le processus de deuil amoureux plus facilement et plus rapidement. Selon ce processus de deuil (image ci-dessous), chaque personne dans cette situation passe par différentes émotions avant de pouvoir s’en remettre, et c’est tout à fait naturel.

2 – Faites marcher votre raison !

Je me souviendrai toujours de cette phrase de ma grand-mère pour m’aider à faire face :

« Fais marcher ta colère ! »

Faire marcher la colère.

La colère répond à un besoin de justice, de sens, d’équilibre dans sa vie. Alors réfléchissez à tout ce qui vous met en colère dans cette séparation. Quelles sont vos déceptions ? Que trouvez-vous injuste dans cette relation qui se termine et dans vos comportements respectifs ? Que pouvez-vous apprendre et retenir de cette expérience ?

La colère supprime la peur, décuple la force, anesthésie la douleur.

Faire marcher sa colère en se posant ce genre de questions va permettre de faire marcher sa raison. Et la raison pourra donner du sens à vos émotions et sentiments; puis les atténuer progressivement pour faire place à l’acceptation.

Exprimez votre colère, en écrivant, en parlant, en criant (sans personne autour!), en vous dépensant physiquement, etc. Débarrassez vous des souvenirs inutiles, photos, cadeaux et autres qui ne font que raviver votre peine. (Veuillez cependant à garder les objets importants pour vos enfants si vous en avez).

Remplacez vos pensées négatives par des pensées positives. Par exemple, écrivez vos peurs et trouvez pour chacune une pensée positive issue de votre raison. Exemple :

Peur :
j’ai peur d’avoir perdu l’âme sœur.
Pensée rationnelle:
il n’existe pas qu’une âme sœur sur terre.

Faire marcher sa colère va aider à se réparer avec le temps.

Surtout donnez-vous du temps, et dès que vous le pouvez, tirez des leçons de cette séparation.

3 – Prenez soin de vous !

Quand on vit une rupture, l’absence de l’autre peut laisser un grand vide, un manque difficile à vivre. C’est donc le moment de se recentrer sur soi et de prendre soin de soi, ce qui aidera à ne pas penser à l’autre.

Se recentrer sur ses besoins, sur ses goûts,  sur ses rêves. Prendre conscience de sa valeur, de ses qualités, de ses talents, de ses capacités. Vous êtes plein de ressources, et il est possible que dans la relation à l’autre,  vous vous soyez un peu oublié(e) vous-même. Demandez-vous : quels sont mes points forts, mes qualités ? Qu’est-ce que j’aime chez moi? Quelles sont les activités qui me font plaisir ? Les personnes que j’ai envie de voir ? Tout simplement le fait de vous faire belle pour vous-même, ou d’aller vous ressourcer dans la nature, peut vous faire du bien.

Pour aller mieux, il est très important de veiller à bien manger, et à bien dormir. Si vous sentez que vous n’avez pas d’appétit, que vous avez du mal à dormir, demandez de l’aide auprès d’un ami ou de votre médecin. Passer quelques jours chez une amie par exemple peut grandement aider, car cette amie veillera momentanément sur vous et vous encouragera à garder une vie équilibrée. Il est vital de ne pas s’isoler. Vous avez surement des amis qui ont vécu ce genre de situation et qui peuvent vous comprendre, appelez les ! En outre, vous pouvez aussi faire appel à un professionnel de l’écoute, une personne neutre qui vous apportera un soutien, le temps d’aller mieux.

Sachez qu’avec le temps, vous vous sentirez mieux. Les émotions fortes que vous ressentez s’apaiseront. Un jour, vous pourrez aimer de nouveau, même si vous n’en avez pas du tout le cœur aujourd’hui.

Et vous, avez-vous des astuces pour surmonter une rupture ? Mettez-les en commentaire !

Comme vous, j’ai vécu une séparation douloureuse, et aujourd’hui je m’en réjouis, car quelque mois plus tard, j’ai découvert le véritable homme de ma vie.

Gardez espoir et restez consciente de votre valeur !

Car tout est possible.


Leave a Reply

Your email address will not be published.